Google PlusFacebookFlickrYouTubeTwitter

L'apéro de Noël

santa_beer.jpg

Cher petit Papa Noël,

Je t'écris comme chaque année pour te réclamer mes cadeaux que tu vas mettre sous le sapin en échange que j'ai été sage. Mais cette fois-ci je vais te demander quelque chose d'un peu spécial :

Je veux un joueur d'impro pour Noël.

C'est à cause que l'autre soir maman m'a emmené voir l'apéro-impro de la Lipaix. J'étais assis à regarder en buvant ma bière et ça m'est venu d'un coup que c'était le cadeau idéal pour moi. Non mais je vois bien dans ton regard accusateur que si j'avais bu une bière j'aurais pas vraiment été sage, mais en fait c'était une blague. C'était pour ma mère la bière, qui était  plus venue pour l'apéro que pour l'impro. 

Et donc comme joueurs d'impro, y avait Sylvie par exemple qui faisait un indien qui voulait arrêter le calumet de la paix sans patchs anti-tabac, mais ça marchait pas super parce que du coup y avait la guerre et Philippe qui voulait lui mettre sur la gueule à cause que la guerre ça tuait les vaches aussi. Mais pourtant après il faisait un charcutier qui coupait son rôti avec des rimes. Et puis y avait aussi Aurélie qui se battait avec Sylvie à coups de coqs, de lapins et de magiciens-lapins.

Et puis aussi Séb et Nico qui faisaient la course sur des chameaux pour arriver jusqu'à une oasis parce qu'ils avaient super soif, sauf qu'après ils jetaient les chameaux et utilisaient des bazookas qui envoient des balles qui rebondissent sur le ventre. Bon raconté comme ça on dirait n'importe quoi, mais en fait oui.

Et puis ils racontaient un conte de fée ou Robin c'était un roi qu'était super triste parce qu'il en avait marre de compter alors que c'était son boulot en tant que roi spécialiste des chiffres. Et ça tombait bien parce que y avait plus un seul chiffre dans le royaume, du coup Séb et Aurélie formaient la communauté du chiffre pour partir à leur recherche mais au final ils en trouvaient zéro.

Et puis aussi un jeu vidéo ou le but c'était de se faire mal en se pinçant, et puis l'histoire de la création du gruyère avec l'accent suisse, et puis le salon du livre avec un écrivain que personne ne connait, et puis des colocs qui parlent sans bouger les lèvres aussi, et puis plein de manières pas super d'offrir un cadeau, et puis des chaînes télé bizarres, et puis une bande annonce, et puis, et puis...

...enfin tout ça pour te dire que je veux un joueur d'impro pour Noël.

Je le mettrai dans mon coffre avec mes peluches et quand j'aurai envie de rigoler je pourrai jouer avec. Et quand il me fera plus rigoler tu m'en rachèteras un et même si tu veux je te redonnerai l'ancien pour que tu le donnes à des enfants d'Afrique qui ont aussi le droit de rigoler.

Merci petit papa Noël, et fais pas trop de bruit en passant par la cheminée parce que y aura sûrement maman qui se sera endormie dans le salon en finissant le coq au vin.

Publié le Mardi 9 décembre 2008, 13h56