Google PlusFacebookFlickrYouTubeTwitter

Les différents spectacles de la Lipaix

Outre le match d'improvisation - format "officiel" utilisé par la quasi-totalité des ligues d'impro - la Lipaix pratique de nombreux autres formats de spectacles, dont certains qu'elle a mis au point elle-même.

Apéro Impro

C'est le format que l'on identifie immédiatement à la Lipaix. Tous les premiers jeudis du mois ce spectacle donne la part belle aux spectateurs qui proposent eux-même les thèmes des impros. Une équipe de 6 joueurs s'emploie ensuite à leur donner vie sur scène. Sur des catégories classiques et parfois expérimentales. Le thème ayant le plus marqué la soirée est ensuite élu et gagne toute notre estime (ainsi qu'un t-shirt).

Friday Night Live

Retrouvez vos comédiens préférés pour un show à 100 à l’heure : personnages  déjantés jonglant avec vos thèmes décalés devant des décors éclatants, journal TV improvisé, clips vidéo, chanson live…
Qu’est-ce qui est écrit ? Qu’est-ce qui est improvisé ? A vous de le deviner !
Vous n’aurez désormais plus d’excuse après un vendredi soir morose passé devant la télé… Alors rejoignez-nous pour ne pas manquer de discussion devant la machine à café le lundi matin !

Sans Merci

Format créé par la Lipaix en 2011. Il s'agit d'un jeu de rôle grandeur nature (façon « Magic, the Gathering ») dans lequel un sombre maître du jeu invite deux joueurs à venir s'affronter sur scène. Chacun forme ses équipes en recrutant des "créatures". La partie peut ensuite commencer, sous la forme d'un match classique… mais avec des contraintes supplémentaires : des « pouvoirs » (« clairvoyance », « hypnose », etc.), obtenus à chaque impro gagnée, permettant aux joueurs de voler le caucus de son adversaire, l'obliger à rimer ou autre difficulté scénique… La bataille s'accélère lorsque les joueurs entrent dans la « dead zone » et peuvent alors voler des créatures à leur opposant… jusqu'à ce qu'un des deux doivent s'avouer vaincu.

Catch impro

Format créé par l'Inédit Théâtre de Strasbourg. Deux équipes de deux joueurs s'affrontent sur des thèmes donnés par un arbitre, avec seulement 5 secondes de caucus. Comme son nom l'indique, il est inspiré par le catch ; on y retrouve notamment la vivacité et les costumes extravagants de ce dernier. L'arbitre est parfois amené à donner lui même une nouvelle direction à l'impro ou à "compter" un joueur parce qu'il a fait une faute.

Battle d'impro

Format créé par la Lipaix en 2008. Inspiré les rap battles américains, il voit un MC tout de casquette, chaîne en or et baggy vêtu, lancer 2 joueurs face à face pour régler leurs comptes en 6 rounds. Thèmes inspirés par le public, pas de caucus ni de fautes sifflées, des catégories choisies par les joueurs et un vainqueur à l'applaudimètre.

Spectacle "Y'a qu'à mater"

Spectacle créé par la Lipaix pour être présenté en guise d'introduction à l'impro. Il est divisé en trois parties : la première présente les comédiens (au nombre de 5, 7 ou 9) et les règles de base de l'impro à l'aide de quelques jeux. La deuxième est un petit match d'improvisation, la troisième un apéro-impro. Le comédien principal est "Charlie" le chapeau, conférant tous les pouvoirs à celui ou celle qui le porte !

Pièce improvisée

Expérimentée par plusieurs ligues d'impros, la pièce improvisée présente toujours une part écrite (scénario, personnages, intrigue...) et une part improvisée. Mais les proportions de ces deux dernières peuvent varier. La première expérience en la matière pour la Lipaix était "Un autre conte de Noël" présenté au théâtre Ainsi De Suite en décembre 2008 et réunissant 11 comédiens sur scène.

Impro Show

Adaptation française de l'émission américaine "Whose Line Is It Anyway?" (elle-même adaptée d'une émission de radio - puis télévision - anglaise), "Impro Show : A qui de jouer maintenant ?" se présente sous la forme d'un véritable jeu télévisé, avec un animateur derrière son bureau invitant 4 comédiens à participer à différents jeux d'impro rapportant des points... qui ne servent à rien. Les situations ou personnages sont souvent imposés et poussent les joueurs à se concentrer préférablement sur la forme que sur le fond.