Google PlusFacebookFlickrYouTubeTwitter

Le retour de l'enfant prodigue

florent.jpg

Monts Kulun, Chine Occidentale - il y a 6 mois

« Assis ! » Aboie le vieil homme.

Le jeune garçon - à la silhouette rappelant celle du héron cendré ou de la tortue marine - contient tant bien que mal le sursaut provoqué par cette virulente directive, cherche du regard un rocher confortable et obtempère.

« Alors voilà Florent de retour au pays... Sa mère patrie n'était pas digne de son génie scénique...»
« Mais non Maître Hin Pro Kitu, ce n'est pas...» commence Florent.
« Silence ! » Assène le vieux sage, en abattant sa lourde canne de bois au pied du rocher.

Cette fois-ci les genoux de l'impertinent s'entrechoquent.

« Ta mère n'était pas digne de toi... tu l'as fui comme un voleur... Mais te voilà déjà de retour dans ses jupons ! Tu pensais que l'art ancestral de l'improvisation n'avait plus de secrets pour toi... Les coups de bâtons reçus de l'autre côté du globe ont dû être violents pour te voir reparaitre si vite ! »

Florent baisse la tête, muet.

« Donne-moi une seule raison de t'aider ! » crache le Maître.

Le jeune garçon lève doucement la tête et souffle :

« L'Impro Show... »

Les yeux gris et ridés du vieil homme s'éclairent.

« Qu'as-tu dis ?! »
« L'Impro Show mon Maître... J'y ai participé lorsque j'étais en terres aixoises. »
« Pauvre fou ! »
« Je sais bien Maître. Inutile de vous dire que je n'étais pas à la hauteur. Mais... traitez-moi d'infidèle ou d'inconscient, mais pas de peureux ! Je veux y retourner Maître ! Et montrer au monde occidental toute la grandeur de notre pays ! »

Hin Pro Kitu esquisse un sourire... fait lentement tourner son bâton entre ses mains et reprend la parole.

« Je me rappelle de la première fois où je t'ai vu comme si c'était hier. Voguant dans ce panier en osier sur les bords du Yang-tsé-Kiang... échouant à mes pieds. Tu avais déjà ce sourire... à la fois candide et lumineux. Tu étais à peine plus gros qu'un bol de riz mais tu semblais déjà vouloir conquérir le monde. ...Je vais t'aider. Tu souffriras, tu voudras abandonner cent fois, mais tu trouveras l'équilibre entre corps et esprit. Et l'Impro Show sera tien mon fils ! »

La canne du vieillard se brise dans sa main sur ces derniers mots.
Florent se lève et avance.

Publié le Vendredi 12 février 2010, 20h03